Road Trip

Il est d’usage de placer sous chaque photo le lieu et la date ou a été pris le cliché.
Parfois on y ajoute la marque de l’appareil utilisé, la focale, le temps de pose et l’ouverture du diaphragme, que sais-encore ?
Enfin, autant d’éléments qui n’apportent aucune information, puisqu’en aucun cas il n’est possible de réaliser un cliché
à l’identique, mais c’est tellement smart !
Face à cette réalité métaphysique angoissante, j’ai décidé lâchement de ne pas accompagner les photos d’une légende,
laissant au voyeur qui regarde ces images le soin d’imaginer ce qu’il veux.
Qu’Il ne m’en veuille pas et qu’il prenne son plaisir solitaire en toute quiétude, l’image doit se suffire à elle même